Facebook pixel

Comment choisir son voile?

Mousseline, organza, soie, quelle que soit la texture, le voile est un accessoire féerique pour sublimer votre danse !

Peu utilisé par les égyptiennes, c’est pourtant un outil merveilleux qui sublime les mouvements et permet bien des mises en scène.

Les dimensions du voile rectangulaire

Il n’y a pas de règles de dimensions. Si en général on trouve les voiles mousseline dans le commerce au standard de 1m20 x 2m40, vous pouvez quand vous achetez votre tissu l’adapter à votre morphologie. Voici les critères à respecter:

  • En largeur, maximum de votre nuque à mi-cuisse.
  • En longueur, votre envergure (qui est souvent égale à votre hauteur) + minimum 40 cm qui dépasse de chaque côté.
  • Exemple : Je mesure 1m65 et il y a 90cm de ma nuque au milieu de mes cuisses. Les dimensions seront alors 90cm en largeur et 245cm ( 165+40+40) en longueur.

A partir de ces conseils, vous pouvez jouer sur la longueur et la largeur, selon la matière et le choix de votre danse. Mais un voile trop large est peu maniable et alourdi le mouvement. Un voile très long sublime le mouvement mais est plus difficile à manier.

Je déconseille l’ajout de perles, galons ou sequins sur les bords du voile. Cela l’alourdit et lui enlève de la fluidité!

Pour un voile en demi lune, ce sont les même critères avec un tracé en arc de cercle.

Les matières

Selon l’effet choisi et le budget, on peut utiliser différents types de tissus synthétiques ou en matière naturelle.

Le voile en mousseline

Solide et à petit prix, c’est la matière de référence pour les voiles de débutant. A partir de 2,5€/m, on la trouve chez tous les marchands de tissus. C’est une matière un peu lourde, attention à ne pas en faire un voile trop long, et à tester l’effet et la légèreté  du tissu avant de l’acheter.

Le voile en organza

Léger, très brillant, transparent et souvent peu cher, c’est la matière idéale. On peu s’offrir le luxe d’avoir un voile très long (2m90) et moins large. La plus grande difficulté est de trouver une matière fluide, beaucoup d’organza sont souples comme du carton. A priori il faut privilégier les compositions mi polyamide / mi polyester, c’est plus rare à trouver et aussi plus cher, compter au moins 6€/m.

 

Le voile en soie

Plus exactement la mousseline de soie. C’est une matière vivante qui donne des effets fabuleux, le tissu vole tout seul.  C’est une matière très capricieuse à manier, et chère, un minimum de 10€/m. Comme l’organza, les voiles en soie sont très long, souvent 2m70.

 

Et les autres formes?

Eventails, melaya et ailes d’Isis sont d’autres accessoires en tissus :

  • Les éventails en soie sont asiatiques, et ont été introduits récemment dans une fusion de style crée en Occident.
  • La melaya est un accessoire typiquement égyptien pour cacher son corps. Utilisée dans la danse baladi, elle sert à jouer “je me cache/je me montre”. C’est une très large pièce de coton noir qui historiquement servait à cacher, plutôt envelopper, le corps et le visage des égyptiennes quand elles sortaient de chez elles. En accessoire de danse, la melaya (ou melaya leff) est souvent en matière synthétique et ajourée de sequins en plastique coloré. On l’attribue souvent au folklore d’Alexandrie. D’après ce que j’ai compris de la transmission de Sahra Saeeda et Nesma Al Andalus, qui ont toutes deux vécu et travaillé en Egypte, et longuement travaillé avec Mahmoud Reda, c’est une erreur. La melaya est typiquement égyptienne, des grandes villes aussi bien Alexandrie que le Caire. Et l’utilisation de sequins brillants sur les bords et au milieu de la melaya viendraient d’un accident de costume.  En préparation d’un de ses spectacles, la troupe Reda s’est retrouvé avec des pièces de tissus trop petites. Pour contourner le problème, la costumière a assemblé 2 morceaux en ajoutant des sequins en ornementation pour masquer la couture. Et la dite robe d’Alexandrie était tout simplement une robe de plage utilisée par les danseuses de la troupe Reda. Un mythe est né …
  • Les ailes d’Isis, grande cape en organza irisé ou métallique, sont une invention occidentale plutôt utilisé dans les spectacles visuels. Très impressionnantes, elles font beaucoup d’effet.

Voici la mythique Fifi Abdu qui entre sur scène en galabeya et melaya

L’éventail avec la bluffante Kamellia et ses élèves

Et voici les ailes d’Isis. Comme c’est un accessoire un peu facile, Iana en utilise 3! Elle est vraiment très forte pour le coup!

Découvrez le muwashah !

Mouachah ou muwashah, un genre poétique et musical ancestral, joué dans tout le monde arabe. De la poésie d’amour qui se danse sur des rythmes complexes …

Retrouvez une sélection de vidéos d'Ibtissem

Vous souhaitez en savoir plus? Découvrez le style d’Ibtissem en vidéo. Magie du voile, chansons populaires, fusion avec l’orchestre …